Aller au contenu

Samedi 04 Septembre – Place du Marché Neuf – 9h00-18h00

La section Badminton tiendra un stand au cours de cette journée.

Venez nombreux, nous vous attendons pour tous renseignements.

Attention: Aucune inscription n’est prise sur place

IMPORTANT : L’accès aux gymnases ne pourra se faire qu’avec le pass sanitaire dès la rentrée pour TOUS les créneaux adultes à partir du 06 Septembre, et pour les créneaux jeunes (12-17ans) à partir du 30 Septembre!

Qu’est ce que le pass sanitaire ?
Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire. Il permet notamment de rouvrir et de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes et également de faciliter les passages aux frontières. Il est exigé pour les personnes âgées de 12 ans ou plus qui se déplacent en provenance ou à destination du territoire français.
Les preuves acceptées sont :
– Un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 72h
– Un certificat de vaccination (à condition de disposer d’un schéma vaccinal complet)
– Un certificat de rétablissement de la Covid-19 : test RT-PCR ou antigénique positif datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois

Les inscriptions pour les nouveaux adhérents seront disponibles d’ici fin août.

Il est désormais temps pour les badistes de reprendre le chemin des gymnases et terminer du mieux possible une saison noire pour le badminton.  A la lumière des dernières décisions ministérielles, nous avons le plaisir de vous annoncer la reprise des mineurs (à partir du 19 mai) puis des majeurs (à partir du 9 juin) sur l’ensemble des territoires métropolitains.
 
Cette reprise s’effectuera uniquement dans les gymnases municipaux, à savoir:
  • Gymnase de la Colline – Lundi de 20h30 à 22h30
  • Gymnase Alger – Mardi de 21h à 22h30 et Jeudi de 20h30 à 22h30
En effet, durant cette phase d’inactivité, l’AGESA (gestionnaire du gymnase ARMAGIS) a entrepris une rénovation du complexe ARMAGIS nécessitant sa fermeture jusqu’en septembre.

L’équivalent d’une attestation parentale

Adoptée dans le cadre de la loi d’accélération et de simplification de l’action publique du 7 décembre 2020, cette disposition fait désormais l’objet d’un décret paru au Journal officiel le samedi 8 mai 2021.

C’est dans cet esprit que le Gouvernement a souhaité simplifier l’accès des enfants à un club ou une association sportive, en remplaçant l’obligation de présenter un certificat médical de non-contre-indication à la pratique sportive des mineurs par un questionnaire équivalent à une attestation parentale pour prendre ou renouveler une licence.

Le décret n° 2021-564 du 7 mai 2021 prévoit donc qu’il n’est désormais plus nécessaire, pour les mineurs, de produire un certificat médical pour l’obtention ou le renouvellement d’une licence dans une fédération sportive ou pour l’inscription à une compétition sportive organisée par une fédération. La production d’un tel certificat demeure toutefois lorsque les réponses au questionnaire de santé du mineur conduisent à un examen médical, mais également pour les disciplines à contraintes particulières.

Quels sont les objectifs ?

Au-delà de faciliter l’accès à la pratique sportive, cette mesure va simplifier la vie des familles qui n’auront plus à produire de certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive avant de prendre ou renouveler une licence. Elle simplifiera également la gestion administrative des clubs sportifs souvent assurée par des bénévoles tout en libérant du temps médical.

Sans négliger le suivi médical nécessaire des mineurs, l’Assurance maladie ayant renforcé le nombre de consultations prises en charge jusqu’à 18 ans, cette mesure doit permettre d’encourager une reprise massive du sport pour tous les Français et tout particulièrement les jeunes, révélée indispensable par la crise sanitaire.

Consulter le décret : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043486809

Consulter le contenu du questionnaire relatif à l’état de santé du sportif mineur qui se substitue au certificat médical : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043486824

La pratique du badminton est autorisée (hors compétition), uniquement en plein air, dans le respect des directives sanitaires et du couvre-feu en vigueur. La FFBaD vous accompagne dans cette reprise avec une série de mesures pour pratiquer dans des conditions optimales de sécurité.

Alors que les gymnases, lieux de pratique habituels du badminton restent fermés en France, la Fédération Française de Badminton encourage la reprise de la pratique du badminton en plein-air tout en veillant à la sécurité sanitaire de ses joueurs.

 

La FFBaD s’engage à décliner les décisions sanitaires pour le sport émanant du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Un protocole a été rédigé pour les structures affiliées, disponible dans l’espace dirigeant sur MyFFBaD.

Le badminton est possible en pratique non compétitive en accord avec les réglementations en vigueur.
La pratique ne peut se faire qu’en extérieur, sans limitation de durée dans le respect du couvre-feu soit entre 6h et 19h. La limite des regroupements de six personnes maximum ne s’applique pas dans les équipements sportifs de plein-air (contrairement à la voie publique), si l’activité est encadrée par le club.
Les compétitions et les activités de convivialité demeurent suspendues jusqu’à nouvel ordre.
La Fédération est heureuse d’accompagner ses clubs et toutes ses structures affiliées dans le lancement du AirBadminton, nouvelle pratique codifiée en plein air. Cette dernière nous permet de proposer une nouvelle approche et une nouvelle expérience à nos adhérents. La FFBaD souhaite soutenir cette reprise en restant pleinement engagée dans la lutte contre la propagation du Covid-19. Nous comptons également sur vous pour respecter et faire respecter scrupuleusement les gestes barrières en poursuivant les efforts de chacun, en conscience et en responsabilité, afin de permettre une reprise complète de l’activité badminton dans les meilleures
conditions et dans les meilleurs délais.

Info publics prioritaires : (source : sports.gouv.fr)

Les publics prioritaires suivants : sportifs professionnels, sportifs de haut niveau et autres sportifs inscrits dans le Projet de performance fédéral, personnes en formation universitaire ou professionnelle, scolaires, personnes détenant une prescription médicale APA et personnes en situation de handicap reconnu par la MDPH ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, conservent l’accès à l’ensemble des équipements sportifs (plein-air et couverts). Ils seront autorisés à déroger au couvre-feu désormais fixé de 19h à 6h dans le cadre de leurs déplacements pour accéder aux équipements sportifs.